Pour de rire…

Publié le par WENS

Bon, ben voilà, c’est terminé. La campagne, tout ça…Les discussions politiques, les coups de gueules, la propagande…
Quelques « initiés » sont partis fâchés au pays des non-initiés. Ils ont eu raison.
Il ne faut pas s’infliger trop d’avis dans la vie.
 Ça me donne l’occasion de remercier ceux qui bien que pas d’accord, ont fait preuve de patience en acceptant le ton volontairement provocateur et péremptoire du blog du Capt’ain @.
http://blog.captain.arobase.over-blog.org

Je me demande si parmi vous il en a des bien contents du résultat des élections…Comme qui ne dit mot qu’on sent, ceux qui ne réagissent jamais sont probablement supers d’accord avec moi, pas vrai ? Mais peut-être pas…
On va avoir un Sarkozy en travers de la gorge pendant cinq ans minimum alors qu’on venait à peine de digérer le parapluie avalé en 2002.
C’est une drôle de période qui commence.
 Attendre et voir, comme disent les Anglais parfaitement bilingues…
 La prise de conscience qu’il faut changer de modes de vie est reportée à une date ultérieure. Les « 53% », le club des entrepreneurs qui se lèvent tôt, veut encore un tour de manège libéral de plus, et que ça tourne plus vite, encore plus vite... Ça va gazer maintenant, la France va se relever, la consommation va reprendre, la consommation, la consommation…
Cons, vous êtes sommés de consommer !
 C’est désespérant. Alors qu’il serait si doux de décroître, travailler moins, paresser au soleil ou sous la pluie qui fait si bien pousser l’herbe. Cesser d’emmagasiner des bidules et des machins…
Mais c’est pas simple, parce que forcement, il faudrait que vous achetiez tout de même quelques trucs. Par exemple des livres et plus particulièrement des bandes dessinées et encore plus précisément, les miennes !!!
Eh oui, malgré tout, ça m’arrangerait assez que la consommation reprenne à fond les manettes un peu ! Surtout si les cons qui se lèvent tôt se mettent à acheter des BD, mais j’en doute. À tous les coups, ils vont travailler plus pour gagner plus pour acheter plus de bagnoles, plus de fringues, plus de télévisions, plus de multimédias…On ne peut vraiment pas compter sur les cons qui se lèvent tôt pour acheter des livres !
Ah, il faut que j’explique pourquoi je dis les cons.
C’est parce qu’il ne faut pas dire « les gens » ! Les gens, c’est pas bien de le dire, plein de…Heu…ge…de… me disent que tu ne peux pas dire « les gens ceci, les gens cela », que c’est comme si j’avais le sentiment d’être supérieur !
…Ben quoi ?
Un peu mon n’veu que j’ai le sentiment d’être supérieur !
À titre individuel et au plus profond de soi, j’en connais pas des masses qui n’ont pas un chouia le sentiment d’être vaguement supérieur à la foule.
 Ben moi, je l’ai à fond et sans complexe, comme la Droite Française, j’ai l’ego décomplexé, j’ai pas l’ego centriste !
Je trouve plus simple depuis le 6 mai de dire les cons à la place des gens, parce que ça revient au même pour un sur deux et quelques autres.



Mon problème, c’est qu’en plus de mes immenses qualités, j’ai aussi un bon fond.
Dès que je discute un peu avec un gens quelconque, je finis toujours par lui trouver des circonstances atténuantes. Bien sûr, vous avez tous plus ou moins l’air d’avoir servit de brouillons, mais il y avait de l’idée, et il reste malgré tout dans ces ébauches d’humains un peu d’humanité…
Pas toujours, mais souvent.
Non, là où c’est vraiment pas possible, c’est en groupe. Il faut que vous arrêtiez de vous regrouper, les gens. En groupe, vous êtes insupportable de médiocrité.
Il faut dire entre parenthèse, que depuis la prolifération du téléphone mobile, même tout seul, vous arrivez à faire une bande de cons.
Le kit main libre, j’ai vu ça l’autre jour…Très pratique, c’est le summum de la panoplie. Pendant que tu dis des conneries sans intérêts, tu as les mains libres pour remplir le chariot de conneries sans intérêt.
 Ça fonctionne en circuit fermé les cons aujourd’hui !
On vit une époque formidable.
On est en pleine Sarkouillonade, il y a mon amie Sophie qui tient au jour le jour le journal du règne de Sarko premier roi de Sarkoland. Je ne sais pas si elle tiendra le coup 5 ans à noter chaque recul de la démocratie et du bon goût dans l’indifférence générale. Moi, je ne peux plus, je fais une pause, je cesse de m’informer. C’est devenu au-dessus de mes forces, à quoi bon rebondir sur la composition du gouvernement fantoche, sur monsieur Ockrent qui veut servir la soupe, pardon, la France, sur cette agitation perpétuelle de Zébulon
Laissons donc ses électeurs jouir de celui qu’ils ont choisi, le sauveur, le redresseur de pays en déclin, le cavalier surgit hors de la nuit qui coure vers l’investiture au galop, le rupteur, le corrupteur, le vantard, l’avatar…
 On est en train de changer de pays sans bouger de place, si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira-à toi ! Et aussi Bouygues et Dassault et tous les copains d’abord…

Dépêchez vous d’être riches, il n’y en aura pas pour tout le monde !

Publié dans blog.captain.arobase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article