La nouvelle vague…

Publié le par WENS

Hello amis Terriens !
Alors, on fait encore joujou avec les bulletins, les enveloppes, l’isoloir pour faire sérieux et «  A voté ! », coup d’tampon, signature, devoir accompli ?
Ma fille, elle adore ça ! ça nous donne l’occasion de monter au village et de voir le petit chien à trois pattes d’Yvette qui est morte. Le petit chien à trois pattes, du coup, il a été recueilli par la municipalité et il habite plus ou moins à la mairie. Le petit chien à trois pattes, c’est le symbole de la république Française en ce moment.
Sur les panneaux électoraux, il y a tous les candidats en affiches, sauf celui des « Verts ». à la place, il y a la photo de Ségolène Royal dont le visage a été soigneusement déchiré. Hasards du collage, le décollage est imminent …
J’ai repris mes habitudes d’avant le vote utile inutile. Premier tour : écologique, on monte à la mairie à pieds …Deuxième tour : j’irai voter pour le moins ultra libéral et basta !
La comédie est terminée.
La France est un pays de droite assumé, elle a fait son coming out, elle jubile, elle exulte ! Bientôt un défilé parisien de la fierté libérale avec des chars fleuris aux couleurs du CAC 40, avec dessus des mecs décomplexés en costumes et ordinateurs portables agitant des courbes de progressions : Quel pied !
J’ai voté écolo, donc, pour envoyer un “ signal fort” à l’autre électeur du village qui vote pour les Verts et qui s’est retrouvé tout seul sur la commune aux présidentielles. Je voulais qu’il sache que je vais bien, que je n’ai pas déménagé, que « non, Jef, t ‘es pas tout seul !… »
Normalement, on est trois, mais ma compagne à fait du copinage pour une suppléante qui est une amie.
En revotant pour les Verts, je sais que je redeviens un gentil farfelu, un pauvre utopiste, c’est acceptable, pardonnable, c’est même sympathique à la limite.
 Ouais, des écolos, il en faut, il faut bien qu’il y ait quelqu’un pour regarder l’herbe pousser, je me dévoue…
Et puis, j’avais des trucs à me faire pardonner. J’ai repris quatre fois de l’avion le mois dernier !
Je sais, c’est mal.
Je le ferai plus, promis.
Tout ça pour aller faire le malin dans des festivals de Bande Dessinée à l’autre bout de la France. « Rencontrer le public… »
Je peux faire comme mon ami Caza, tenir un « journal de bord » de mes déplacements avec à chaque fois : Festival de « Trifouilli » : Sympa
C’est toujours sympa les festivals BD, surtout si tu as l’intention d’être encore invité : Sympa
Il y aurait plein de trucs à dire sur ce système des festivals, mais ne comptez pas sur moi : Sympa, ça me paraît finalement une bonne définition, il a raison Caza, (allez donc lire ses lettres ouvertes sur son site, il y a un lien sur le “blog du Capt’ain @”).
Non, je persifle, mais c’est vrai que c’est généralement une occasion de rencontrer des « gens » sympas et de découvrir des territoires inconnus de la France qui se lève tôt, ( l’autre pays du fromage, celui qui pue ! ).
Par exemple, à Sens, on a visité la cathédrale de Chartres.
(Non, c’est la cathédrale de Sens, bien sûr qu’on a visité à Sens, c’est un « private joke »).
 À Sens, j’ai visité une cathédrale et un couple de Sarkozyste, c’est ça, l’intérêt des voyages !
À Puteaux… Hum, je vois déjà votre ¦il égrillard : ben non !
À Puteaux, j’ai visité des écoles laïques et obligatoires. Une fois, chez les Putéoliens du haut, une fois chez les Putéoliens du bas. Les Putéoliens du haut, c’est les nordiques, ceux du bas, c’est les Putéoliens du sud, ils sont plus volubiles, plus bronzés. Je suis vraiment super naïf : dans l’école du bas, magnifique, ancienne, avec des mosaïques, de superbes portes, des escaliers et des fenêtres d’époque…Je ne comprends pas pourquoi on supprime des classes. Il faut, qu’un peu gênée, la directrice m’avoue que l’école a mauvaise réputation : « Parce qu’il y a beaucoup de petits Arabes et de petits noirs ».
 Chuis nul, j’avais pas remarqué !
J’ai fait des interventions d’une heure dans la bibliothèque. La bibliothécaire est tranquille, elle a tout le deuxième étage pour elle, un magnifique couloir de grandes classes vides…
Quand je reçois la deuxième classe, je fais un peu attention, c’est vrai, tous les mômes sont d’origines lointaines, il doit y avoir trois ou quatre « fromages blancs », peut être des Polonais ?
Ben ouais, je dois être anormalement citoyen du monde, si on ne m’avait rien dit, je n’aurais rien remarqué. C’étaient des enfants quoi.

Heu…Putéolien, c’est le nom des habitants de Puteaux, ça n’a rien à voir avec les énergies renouvelables, ni avec le plus vieux métier du monde…
Lu dans « le journal de Puteaux », ( des fois, en festival, tu te fais un peu chier le soir et tu lis n’importe quoi !), un article intitulé : Super Président « Tour d’horizon de ses « super-pouvoirs ».
 À Puteaux, la municipalité, elle est plutôt super copine avec le super président Sarkozy, il paraît qu’il y a plein de super maguouilles, mais je ne peux rien dire, sinon mes informateurs risquent les mines de sels ou des vacances à l’île du Diable !
Le truc sur les supers pouvoirs, en fait, c’était juste des prérogatives du genre, que le président suprême est aussi chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome et de l’église de Saint-Germain-des-Près à Paris, tradition qui remonte à l’époque des rois de France, comme quoi ça sert vraiment à rien de leur couper la tête.
 Il peut aussi modifier le Tempo de la Marseillaise, (attendez vous au pire avec la version Didier Barbelivien !). Bon, on est rassurés, il ne vole pas encore dans le ciel, il ne se balance pas non plus au bout d’un fil d’araignée...
Sinon, j’ai aussi appris dans cet intéressant journal, la naissance de Marc-Aurèle Tronche et de Samuel Sautereau du Part Lasso, ils ont pas fini de se faire foutre de leur gueule ces deux là !
Il y a aussi madame Malivert qui rejoint madame Bruneau au rang des centenaires de la commune : Bravo à toutes les deux !

Tiens, j’ai retrouvé un vieux dessin que j’avais perdu !
Je suis tellement déconnecté de l’actualité, que ça ira bien pour le NofzeW d’aujourd’hui !


Publié dans blog.captain.arobase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article