Picoti picota…

Publié le par WENS

Si j’ai bien compris, Jacques Martin est mort.
Jacques Martin est mort et je trouve qu’après Raymond Barre, ça commence à bien faire. C’est toute une époque qui est en train de passer l’arme à gauche, heu… À droite. Oui, on ne dit plus « l’arme à gauche », ni non plus « mettre de l’argent à gauche », et encore moins « être de gauche » …D’abord, si tu es de gauche, t’as pas d’argent à mettre nulle part et de toute façon, plus personne n’utilise la main gauche en France, c’est  tabou !
Si j’ai bien compris, la femme du président, elle est plus ou moins un petit peu veuve ?
C’est peut-être des ragots, moi j’y connais rien, c’est un truc que j’ai reçu qui m’informe que Jacques Martin à couché avec Nicolas Saarkowski par procuration, ( c’est plus sain, on risque moins de cueillir des champignons !)
Mais, c’est incroyable mais vrai ! Mais alors ils se connaissent tous ! Mais alors ça explique leurs tronches de dégénérés avilis par la consanguinité !
Jacques Martin, même mort, je ne l’aime pas tellement… Jacques Martin, Bocuse, Lyon, Raymond barre : une certaine idée de la France !
Bon, on est débarrassé des trois maintenant, reste l’Olympique Lyonnais…
Bon sang, décidément je ne comprends rien aux filles. Il y a des femmes qui sont séduites par des types comme Martin Jacques ou Sarkowinski Nicolas ?
Mais alors, ça ne me sert à rien d’être beau comme un dieu grec !
Damned, elles aiment les nains, le pouvoir et l’argent ?
Ah, c’était ça le truc…
D’un autre côté, les greluches du genre de Cécité sarkonico, nous, les dieux grecs on s’en tape.
Ça ne vous aura pas échappé, l’actualité du jour, c’est le 725 ième retour du refoulé, l’affreux jojo, le Père Limpimpin : le Lionel Jospin !
« Plut au lecteur enhardi, devenu momentanément féroce, comme ce qu’il lit de trouver sans se désorienter, son chemin abrupt et sauvage entre ces lignes pleines de fiel… »
(Je cite de mémoire le début des chants de Maldoror,( pour faire le malin), mais c’est à peu près ça !)
Je me demande vraiment s’il y a quelqu’un en France qui a envie de savoir ce que pense Jospin…
Ah misère, il faut qu’ils fassent des livres, tous, sans exception, des bouquins sur ce qu’ils pensent de ceci ou de cela, des bouquins d’Histoire, mais qui les lit ces livres, à part le milieu consanguin ?
Les journalistes consanguins.
 C’est des bouquins pour les journalistes, pour qu’ils ne s’ennuient pas.

Voilà, c’était la rubrique nécrologique. Hein, quoi ?
Il n’est pas mort Jospin ?
Regardez mieux.

Publié dans blog.captain.arobase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article