Boum !

Publié le par WENS

Ah, ça faisait longtemps qu’on ne nous l’avait plus fait, le coup de la guerre.
Aux armes citoyens, marchons, marchons, qu’un sang impur abreuve nos sillons, rien ne vaut une bonne guerre pour faire diversion, rien ne vaut une bonne trouille pour contrôler les moutons.
Bon, on est arrivé au bout du monde, là où, si tu te penches, tu tombes. C’est probablement juste un mauvais moment à passer, la fin d’un monde et après, ça ira mieux.
De temps en temps, il est bon de brandir le spectre du conflit armé, ça redonne du sel à la vie en temps de paix. Vous vous faites entuber à longueur de caddy, vous ingurgitez des saloperies innommables, vous respirez joyeusement des substances nocives, mais non d’une brouette iranienne, qu’est ce que c’est bon l’avant guerre !
Le mieux, c’est « l’entre-deux-guerres ». Vous me direz, à part pendant l’étripage, on est toujours plus ou moins entre-deux-guerres, il suffit d’être patient !
Avouez que ce coup-ci, le truc de la guerre, vous ne l’aviez pas vu venir. Avec toutes les promesses de la campagne électorale, ils ont oublié de nous promettre de la sueur du sang et des larmes.

Récapitulons :
Il y a celle qui se prend pour Jeanne d’Arc, qui ondule gentiment de la toiture, cet autre qui est cliniquement mort, mais dont le cadavre politique bouge encore, et un outsider inverti, (et un homme inverti en vaut deux !) qui se dit que lui au moins, il ne sera pas emmerdé par les enfants de Jacques Martin s’il est un jour à l’Elysée…
Il y a le révolutionnaire orange et solitaire du Mouvement des révolutionnaires oranges et solitaires qui est plein de bon sens près de chez vous.
Et voilà pour la droite complexée.
Reste la gauche laminée. Révolutionnaire qu’elle est, hum …Vous imaginez Che Guevara facteur à vélo ou avec une pipe et une moustache ?
Robespierre, c’est pas des champs de maïs trans-génique qu’il fauchait, nom d’une bascule à Charlot !
Et puis, la révolution, si on la fait à vélo, c’est peut-être écologique mais on est pas arrivé bientôt.
Tout ça, ces révoltés ridicules, c’est parce qu’aujourd’hui, on a peur de se tacher. On s’appelle « Ligue communiste révolutionnaire » et on est fonctionnaire.
 Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je suis fonctionnaire-révolutionnaire !
La révolution, c’est le peuple qui a faim, c’est la coupe qui est pleine, c’est la goutte qui fait déborder le vase, la révolution, ça ne se décrète pas, la révolution, ce n’est pas les élections.

C’est la mode d’avoir des trucs à messages sur ses tee-shirts…Le R.O.J.B ( le Rassemblement Octogénaire de la Jeunesse Barriste ) et l’ A.R.R.B ( l’Association des amis de Raymond Barre ), sont heureux de vous présenter leur logo officiel.
ROJB, Raymond Octave Joseph Barre, ( Jo Barre, quoi !), ayant eu raison avant tout le monde à propos de la rigueur qui vous pend au nez, il est de notre devoir de perpétuer sa pensée minimaliste et décroissante.
La rigueur, c’est encore ceux qui ne la pratiquent pas qui en parlent le mieux !

Raymond Barre est mort, mais Jean-Pierre Raffarin est toujours vivant, on ne peut pas tout avoir !

Publié dans blog.captain.arobase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article